Prévenir le risque systémique par l’extension du champ de la régulation

Prévenir le risque systémique par l’extension du champ de la régulation

Prévenir le risque systémique par l’extension du champ de la régulation

Le risque systémique financier est en général causé par un certain manque de contrôle dans certains domaines à savoir par exemple la concurrence qui se fait de plus entre les entreprises. Le but premier de la régulation c’est tout simplement d’éviter le maximum de dégâts qui auraient en quelque sorte pu être causés par le risque systémique.

risque-systemique.jpg

Mais en plus, la régulation doit rendre possible le fait que les prospects et les investisseurs soient conscients des changements de prix ainsi que des risques à prendre. En gros, le risque systémique est un grand problème dans le domaine économique et financier.

Renforcer la régulation externe pour réduire le risque systémique

Les crises économiques prouvent que lorsqu’il y a présence de risque systémique, cela signifie tout simplement que la régulation n’est pas parvenue à mener à bien sa mission. Cette dernière doit également étudier à quel niveau le risque systémique est exposé afin de réduire au minimum les mauvaises conséquences qui pourraient surgir. Il est à noter que même lorsque le capital budgétaire d’une seule entreprise est touché, cela peut éventuellement créer un risque systémique, et cela n’est pas forcément du ressort des banques.

Coordonner les autorités de surveillance au niveau national

Le risque systémique peut engendrer de sérieux dégâts sur le plan financier, mais également vis-à-vis de la confiance des investisseurs.

investisseurs.jpg

Puisque ces conséquences ainsi que ces pertes touchent généralement non seulement les investisseurs que les entreprises, mais également au niveau national. A cause de cela donc, il est nécessaire de bien coordonner les autorités de surveillance afin d’assurer une bonne stabilité sur le plan financier. Il serait donc approprié d’établir des fonds afin d’améliorer la gestion financière. Il est vrai néanmoins que l’Etat travaille beaucoup à ce sujet, mais il n’empêche qu’un risque systémique laisse toujours derrière lui un goût amer.